Accueil du site > Actualités > Soutenances de thèses > Exploration textuelle du discours d’un quotidien régional de presse au carrefour des XIXe et XXe siècles : Le Petit Comtois (1883-1903)

Soutenances de thèses

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

LETHIER Virginie : Exploration textuelle du discours d’un quotidien régional de presse au carrefour des XIXe et XXe siècles : Le Petit Comtois (1883-1903)

Thèse de doctorat en Sciences du langage. Soutenance le jeudi 3 décembre 2009 à 13h30 à l’Université de Franche-Comté (Salon Préclin, 20 rue Chifflet, 25000 BESANCON).
Composition du jury : Sonia BRANCA-ROSOFF, Professeur à l’Université Paris 3 ; Jacques GUILHAUMOU, Directeur de recherche au CNRS, UMR « Triangles », ENS-LSH, Lyon ; Pierre FIALA, Maître de conférences à l’Université Paris 12 ; Michael PALMER, Professeur à l’Université Paris 3 ; Alain RABATEL, Professeur à l’Université Claude-Bernard, Lyon 1 ; Philippe SCHEPENS, Professeur à l’Université de Franche-Comté (co-directeur de thèse) ; Jean-Marie VIPREY, Professeur à l’Université de Franche-Comté (co-directeur de thèse).

A la différence des tendances actuelles de l’analyse du discours médiatique, majoritairement tournée vers une presse du XXIe siècle nationale, cette thèse vise un titre régional du XIXe siècle : Le Petit Comtois (1883-1944). Plongeant ses racines dans différents terreaux de recherche, à savoir la linguistique de corpus, l’analyse du discours du côté de l’histoire (Guilhaumou, Maldidier, Robin), la statistique textuelle (Lebart, Salem) et l’analyse textuelle du discours (Adam), cette thèse interroge les apports d’une nouvelle philologie numérique (Rastier ; Viprey) se fixant pour programme de renforcer l’accès aux matérialités discursives.
Cette thèse articule ainsi deux axes de recherche complémentaires : d’une part, les conditions de la constitution d’une base de données textuelles finement établies, contrôlées et normalisées selon les recommandations XML-TEI, visant à favoriser le renouveau des lectures interdisciplinaires de la presse régionale de la Troisième République. Il s’agit, ce faisant, de proposer des pistes méthodologiques en vue de la levée des obstacles techniques pesant sur l’acquisition et le partage de grands volumes de données textuelles, dont dépendent la confrontation heuristique des points de vue, des outils et des méthodes des sciences des textes.
D’autre part, notre objectif est d’apporter un éclairage sur le discours du Petit Comtois (1883-1903) à partir d’un corpus de 5,5 millions de mots en faisant dialoguer diverses méthodologies et niveaux d’analyse, de sorte à appréhender dans toute l’hétérogénéité et la complexité du texte. Si notre recherche s’appuie principalement sur les outils de la statistique textuelle qui permettent de faire monter du corpus lui-même ses reliefs linguistiques, textuels, discursifs, envisagés comme des vecteurs d’exploration, elle vise à dépasser l’entrée du vocabulaire sur laquelle se fonde la lexicométrie, et ses modes d’approche traditionnels sur cette entrée même.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Exploration-textuelle-du-discours.html