Accueil du site > Ressources > Ouvrages de référence > Du bonimenteur à la voix-over. Voix attraction et voix narration au cinéma

Ouvrages de référence

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

BOILLAT Alain, Du bonimenteur à la voix-over. Voix attraction et voix narration au cinéma, Lausanne, Editions Antipodes, 2007.

Du bonimenteur à la voix-over propose une réflexion historique et théorique sur la place et la fonction conférées à la voix, manifestation sonore foncièrement humaine, au sein du medium machinique qu’est le cinématographe. En s’interrogeant sur la pratique de l’accompagnement verbal effectué lors des projections "muettes" par un locuteur live (le "bonimenteur") à l’époque du cinéma des premiers temps, cet ouvrage rend compte des spécificités de l’oralité du cinéma parlé, et confronte la médiation qui s’opère au sein de ce dispositif aux principes de la voix enregistrée. A travers l’examen de la voix-over, l’ouvrage traite non seulement de la matérialité de la voix et de son enregistrement, mais aussi des relations qui s’instaurent entre les mots et les images. En proposant une typologie des modes de synchronisation et en s’interrogeant sur la façon dont la signification est produite grâce à l’interaction du verbal et de l’iconique, il fournit des instruments utiles à l’analyse de films. Cette dernière n’est d’ailleurs pas négligée, puisque certains films singuliers du point de vue du régime vocal font l’objet d’études approfondies qui viennent nourrir la théorie, à l’instar du Roman d’un tricheur (Guitry), de La Fiancée de Frankenstein (Whale), de Lola Montès (Ophuls) ou d’Hiroshima mon amour (Resnais).
En savoir plus : http://www.antipodes.ch/index.php?option=com_content&task=view&id=84
Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Du-bonimenteur-a-la-voix-over-Voix.html

Mots clés