Accueil du site > Actualités > Soutenances de thèses > Discours des médias et dynamiques sémio-stratégiques des acteurs sociaux dans le cadre d’un conflit ethno-identitaire. Le mouvement des indiens Mapuches vu par la presse au Chili (1996-2004).

Soutenances de thèses

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

OTAZO Jaime : Discours des médias et dynamiques sémio-stratégiques des acteurs sociaux dans le cadre d’un conflit ethno-identitaire. Le mouvement des indiens Mapuches vu par la presse au Chili (1996-2004).

Thèse de Sciences de l’information et de la communication (Université Sorbonne nouvelle-Paris 3). Soutenance le mercredi 20 octobre 2010 à 14h à l’Université Sorbonne nouvelle-Paris 3, Maison de la recherche (Salle Claude Simon), 4, Rue des Irlandais, Paris 75005.
Membres du jury :M. BERNARDO AMIGO , Professeur des Universités, Université du Chili, Santiago du Chili ; M. CLAUDE CHABROL Professeur émérite Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 ; M. GUY LOCHARD, Professeur des Universités, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 (directeur de thèse) ; M. JEAN-CLAUDE SOULAGES, Professeur des Universités, Université Lyon 2 ; M. JEAN FRANCOIS TETU, Professeur émérite, IEP de Lyon.

En adoptant un point de vue socio-sémio-discursif, cette recherche analyse la couverture de presse du mouvement des indiens Mapuches au Chili entre 1996 et 2004. Les résultats de cette analyse sont rapportés aux dynamiques sémio-stratégiques des acteurs sociaux visant l’espace public médiatisé. Conformément à cet objectif, on propose un cadre théorique et méthodologique capable d’aborder les relations complexes entre les dynamiques sémio-stratégiques des acteurs sociaux visant l’espace public médiatisé et les textes d’information en tant que résultat d’opérations de transformation sémiotique propres aux médias. Trois démarches analytiques complémentaires ont été menées sur un corpus documentaire composé par 2 144 informations publiés dans deux journaux de référence : l’analyse des représentations médiatiques du conflit et de ces acteurs, l’analyse des formes discursives choisies par la presse afin de construire l’événement, et la reconstruction, à partir du témoignage des journalistes et du discours public des organisations Mapuches, des dynamiques sémio-stratégiques déployées par les acteurs sociaux dans l’espace public médiatisé. Considérant ce qui se réfère au contenu des représentations médiatiques, il est possible d’observer un travail de stéréotypage généralisé, autant des événements du conflit que des acteurs engagés. Ces résultats sont en cohérence avec des recherches préalables à ce sujet. Cette représentation du conflit est associée à des formes discursives particulières telles que la mise en chronique, la condensation événementielle ou l’utilisation des stratégies de titrage visant la mise en suspens et l’activation des imaginaires catastrophistes. La couverture développe des cycles d’attention médiatique qui relèvent de la logique du champ médiatique autant que de la logique des agencements sémio-stratégiques des mouvements sociaux. En confrontant ces résultats avec l’information provenant de recherches préalables sur les correspondants des médias dans la zone du conflit, on a pu constater une coordination instable entre l’instance médiatique et les acteurs engagés dans la « lutte » symbolique du conflit.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Discours-des-medias-et-dynamiques.html