Accueil du site > Actualités > Soutenances de thèses > De la fin d’un siècle à la naissance d’un art : littérature fin-de-siècle et premier cinéma (1895-1910). Etude des éléments thématiques et poétiques d’une convergence esthétique

Soutenances de thèses

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Sylvain FREZZATO : De la fin d’un siècle à la naissance d’un art : littérature fin-de-siècle et premier cinéma (1895-1910). Etude des éléments thématiques et poétiques d’une convergence esthétique

Date : le vendredi 26 septembre 2014 à 9h00 Thèse de doctorat en littératures comparées (UVSQ). Soutenue à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (Bâtiment d’Alembert- Salle des thèses, 5-7 Boulevard d’Alembert, 78280 Guyancourt)

Membres du jury :
Guy DUCREY, Professeur, Université de Strasbourg – Rapporteur
José MOURE, Professeur, Université de Paris 1 – Rapporteur
Evanghélia STEAD, Professeur, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Directrice de thèse
François JOST, Professeur, Université de Paris 3
Serge LINARES, Professeur, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Suivant l’évolution de la recherche contemporaine, qui tend à reconsidérer les différentes tendances des expressions artistiques fin-de-siècle en vertu d’un mouvement de renouvellement commun, qui constate que l’art à la fin du XIXe siècle est marqué par la fluctuation formelle et générique, par un constant brassage des influences, la thèse cherche à montrer que les premiers âges de l’art cinématographique subissent l’influence des mouvements littéraires fin-de-siècle, à la fois dans les thématiques fréquentées et dans la constitution d’un imaginaire en propre, mais aussi dans les défis esthétiques et poétiques relevés par des cinéastes qui, indirectement ou non, participent au changement amorcé par une nouvelle génération d’auteurs et d’artistes. A travers l’exploration de différents points, nous tachons de cerner de près les diverses affinités que premier cinéma et littérature fin-de-siècle entretiennent avec la notion de mouvement. Pour ce faire, la thèse évolue autour de ses quatre déclinaisons majeures que sont le paradoxe, le détournement, la multiplicité et la métamorphose.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/De-la-fin-d-un-siecle-a-la.html