Accueil du site > Actualités > A la Une > > Colloque "Guerres et bande-dessinée Représentations, confrontations, réceptions dans les sociétés européennes", Paris, 9-10 juin 2016

A la Une

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Colloque "Guerres et bande-dessinée Représentations, confrontations, réceptions dans les sociétés européennes", Paris, 9-10 juin 2016

"Raconter la guerre » a toujours occupé une place certaine dans la bande dessinée en Europe que ce soit comme instrument de propagande, d’héroïsation ou de dénonciation. Elle n’en est pas moins vecteur de transmission de mémoires, de savoirs et d’images sur la guerre quitte à franchir les limites du représentable. Ainsi, elle ne nourrit pas seulement l’imaginaire sur la guerre, mais elle le fait évoluer en même temps – et ceci d’autant plus que, depuis quelques décennies, le nombre de récits dessinés sur la guerre prolifère, la palette de sujets, d’espaces traités et de perspectives se multiplie, la diffusion des histoires à travers l’Europe s’accentue.

Programme Jeudi 9 juin BnF

13h30 : accueil des participants

14h-14h30

mot d’accueil par un représentant de la BnF introduction : Mathieu Jestin, Bettina Severin-Barboutie Panel 1 (14h30-17h00) : Représentations de la guerre dans la BD

« La guerre civile espagnole dans la bande dessinée française : nouvelles approches », Jaime Cespedes (Université d’Artois) « From French-Indochina to Vietnam : Images of Soldiers, Warriors, Heroes in French and American Comics », Angela Schwarz (Université de Siegen) « BD francophones et guerre froide : narrer, représenter les ennemis et les menaces (1945-1990) », Huseyin Sevim (Université de Saint-Étienne) « Super Héros, propagande et guerre civile en ex- Yougoslavie », Joël Mak dit Mack (Docteur en histoire, enseignant) « Évolution comparée de la représentation des Allemands liée à la Seconde Guerre mondiale dans la bande dessinée d’expression française et extra-européenne, de 1945 à nos jours », Romuald Lefebvre (Enseignant, Paris) Table ronde (18h-19h30) : Exposer la BD de guerre

Participants

Nicholas Clarke (Ph. D, Air Canadian Museum) Pierre-Laurent Daurès (Entre les cases) Kris (scénariste de Bande-Dessinée) Elżbieta Olczak (Musée de la Seconde Guerre mondiale de Gdańsk) Laurence Prempain (Institut culturel français d’Helsinki) Bettina Severin-Barboutie (IHA, UMR-8138-SIRICE, LabEx EHNE) Modération : Sylvia Kesper-Biermann (Université de Giessen)

Vendredi 10 juin Goethe-Institut Paris

9h30 : mot d’accueil par Barbara Honrath (Goethe-Institut Paris)

Panel 2 (9h45-11h15) : Usages et enjeux de la guerre vue par la BD

« La bande dessinée de guerre en temps de guerre. L’exemple du monde germanique durant la Première guerre mondiale », Olivier Deloignon (Université de Strasbourg) « Les camps, traces et mémoires de la guerre dans les récits mémoriels historiques en bande dessinée », Isabelle Delorme (Centre d’Histoire de Sciences Po, Paris) « Atavist thought in high-tech appearance : War-related comics in Poland as tools of nationalist education », Jens Boysen (IHA, Varsovie) « Le thème de la guerre dans la bande dessinée socialiste de Robert Fuzier, Les aventures de Dédé et Doudou (1932-1939) », Éric Nadaud (Université d’Orléans) Panel 3 (11h45-13h15) : La BD entre fiction assumée et réalité recherchée

« Generation of Cultural Trauma ? (Re-)Visions of war and of the Nazi past in Graphic Novels in Germany’s post-perpetrator society », Tanja Seider (Ben Gurion University, Beersheva, Israel Technical University Berlin) « Les uchronies de la Seconde Guerre mondiale dans la bande-dessinée francophone contemporaine : une analyse comparative », Simon Desplanque (Université catholique de Louvain) « Réel historique et testimonialité dessinée », Olivier Koch (Université de Galatasaray, Istanbul) Panel 4 (14h30-16h) : images, imageries, imaginaires

« Visual Perspective in Primary, Secondary, & Tertiary Graphic Narrative Accounts of World War I », Christina Knopf (Université d’État de New York à Potsdam) « L’écriture visuelle de la première guerre mondiale par la BD », Vincent Marie (Université de Montpellier) « La persistance des images : relectures de l’imaginaire » guerrier, Sylvain Lesage (Université de Lille) Conclusions du colloque : Kees Ribbens (NIOD Institute for War, Holocaust and Genocide Studies, Amsterdam / Erasmus University Rotterdam)

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Colloque-Guerres-et-bande-dessinee.html