Accueil du site > Actualités > A la Une > > Colloque "Activités et pratiques spectatorielles, publics et cultures de cinéma Afrique et Moyen-Orient", Strasbourg, 5-7 mai 2015

A la Une

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Colloque "Activités et pratiques spectatorielles, publics et cultures de cinéma Afrique et Moyen-Orient", Strasbourg, 5-7 mai 2015

Le colloque « La circulation du film dans les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord : Trajectoires locales, nationales et transnationales » qui s’est déroulé en parallèle au Panorama des Cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient à Saint-Denis, les 8 et 9 mai 2014, nous avait donné l’opportunité d’explorer à partir de diverses focales la circulation des films de et dans la région MENA. Nous aimerions maintenant interroger les rapports multiples que des spectateurs, des spectatrices et/ou des publics ont entretenu ou entretiennent avec des films en Afrique du Nord et au Moyen Orient, les activités et pratiques du cinéma qui sont privilégiées dans certains espaces et les cultures du cinéma sur lesquelles de telles pratiques s’appuient tout en les nourrissant.

Plusieurs axes de réflexion

1) Cadres conceptuels et méthodologie. Quelles sont les approches théoriques et méthodologiques, les démarches qui nous permettent de rendre compte des rapports entre des spectateurs et des films. Qu’est-ce qui dans ce cadre relève du cinéma ?

2) Les publics de l’exploitation commerciale. Quels sont les films programmés dans les cinémas, les modèles économiques privilégiés, les publics ciblés ? Quelle est la spécificité de ces types de consommation et les sociabilités qui y sont associées ?

3) L’expérience publique et collective des films hors distribution commerciale :

a) Les festivals. Études sur les festivals, leur place dans la circulation des films, leur impact sur la réception des films, leurs publics ?

b) Nouvelles Initiatives.

4) Quelles sont les catégories qui nous permettent de donner du sens à un accès démultiplié au film :

a) La multiplication des plateformes et formats, une expérience des films de plus en plus invisibilisée. Que peut-on dire de l’influence des nouvelles technologies et de leur impact sur les cultures visuelles ? Comment ces formats ont-ils transformé la consommation des films, et la relation des spectateurs à ces derniers ? Quels films sont vus individuellement ou collectivement sur quels supports ? Quel est le rôle de la télévision et du nombre croissant de plateformes ?

b) Formes et effets du piratage. Que peut-on dire du piratage des chaînes télévisées payantes, du téléchargement illégal et de l’achat de DVD contrefaits ? Est-ce que les moyens d’obtenir ces films affecte la perception des films et de ce qu’est le cinéma directement et/ou indirectement au regard des conditions de visionnage (qualité du son, sous-titres ou doublage, types d’écran) ?

5) Lieux et formes du développement de cultures du cinéma. Comment des publics développent-ils des savoirs qui relèvent du cinéma ? Qu’en est-il aujourd’hui de l’initiation, de l’éducation à l’image et des cinéphilies ? Quelle est la part des jeunes dans les publics ? Que regardent-ils/elles et comment ?

Le colloque est ouvert à tous mais l’inscription gratuite est souhaitable : colloquepublicsmena@gmail.com

Pour toute information complémentaire, contacter Patricia Caillé (patricia.caille@unistra.fr)

Programme Mardi 5 mai 2015

20h

Projection à la Maison de l’Image – Vidéo les Beaux Jours

Babylon d’Ismaël, Youssef Chebbi, Ala Eddine Slim (Tunisie, 2012)

Mercredi 6 mai 2015

9h15

Accueil des participants

9h45-10h

Mots de bienvenue : Directeur de la Faculté des Arts

Présentation du projet MENA Cinéma :

A.Benchenna, P.Caillé, N. Mingant

10h-11h

Conférence Plénière

« Marchés cinématographiques sud-méditerranéens : données statistiques et profils de publics »

Sahar Ali (Experte médias - Observatoire Audiovisuel Européen, rédactrice des 6 monographies nationales sur le cinéma et l’audiovisuel)

Pause

11h15-13h15

Session 1 - Étudier les publics : Les indicateurs économiques

Modératrice - Nolwenn Mingant (Maîtresse de Conférences – Université de Nantes)

Le cinéma américain en Afrique noire : Regard sur les pratiques de distribution et d’exploitation Joseph Armando Soba (Ingénieur de Recherche - Université de Lille)

Comment une distributrice pense-t-elle les publics ?Zeina Seifr (Distributrice et Directrice Artistique des Journées Cinématographiques de Beyrouth, Beyrouth)

Étudier les succès iraniens du box-office national dans l’hégire solaire 1380s (2001-2011) Aleriza Koshnevis (Doctorant - Université de Shahed - Téhéran)

Le film piraté en Tunisie - Profils des vendeurs et pratiques des publics des « DVD-Clubs » Lamia Belkaied-Guiga (Maître Assistante - Ecole Supérieure de l’Audiovisuel et du cinéma, Tunis)

Déjeuner

14h45 – 15h45

Conférence Plénière

« Les publics au Togo aujourd’hui : comment cerner les pratiques ? »

Claude Forest (Professeur des Universités - Université de Strasbourg – IRCAV)

Pause

16h – 17h30

Session 2 : La relation film/spectateur

Modératrice : Patricia Caillé (Maîtresse de Conférences – Université de Strasbourg)

Activité spectatorielle : l’œuvre cinématographique modifiée par le bonimenteur Vincent Bouchard (Assistant Professor - Indiana University in Bloomington)

In Scandals We Trust : Provocation as a Spectatorial Strategy in Recent Moroccan Cinema Jamal Bahmad (Post-Doctoral Fellow – Stirling University) :

Amr Salama’s Lamo’akhzah : Negotiating Spectator-Film and Citizen-Society Relationships Nevine D. Abraham (Visiting Lecturer – Carnegie Mellon University)

21h-23h30

Projection au Star (sous réserve) : Abdellah Taïa – L’Armée du salut (avec débat)

Jeudi 7 mai 2015

9h45

Accueil des participants

10h-11h

Conférence Plénière

« Les nègres, ils t’emmerdent ! »Visibilité et invisibilité des publics en Afrique coloniale

Odile Goerg (Professeure des Universités - Université de Paris 7 - CESSMA)

Pause

11h15-12h45

Session 3 : De nouvelles cultures de cinéma ?

Modérateur : Abdelfettah Benchenna (Maître de Conférences – Université Paris 13)

Des « ciné-clubs » pour l’Afrique ? Patrick Ndiltah (Maître de Conférences - Université de N’Djaména) :

Lieux et formes du développement de cultures du cinéma Michel Serceau (enseignant retraité / auteur de nombreux ouvrages sur le cinéma) :

Enseignement du cinéma dans le monde arabe, transmissions, ruptures et pratiques spectatorielles Hamid Aïdouni (Professeur en études cinématographiques - Université Abdelmalek Essaadi, Tétouan)

Déjeuner

14h15-15h15

Conférence Plénière

« Reconceptualiser les publics à l’ère du digital : quelles typologies, quelles catégories d’analyse »

Frédéric Gimello-Mesplomb (Professeur des Universités - Université d’Avignon – Centre Norbert Elias UMR 8562)

Pause

15h30-17h

Session 4 : Identifier les publics à partir des sciences sociales

Patricia Caillé (Maîtresse de Conférences – Université de Strasbourg)

À quoi rêvent les cinéphiles tunisiens ? Dermech 1974 Morgan Corriou (Conservateur - Bibliothèque François Mitterrand) :

Quels publics et quelles audiences pour les plateformes numériques de contenus en Afrique subsaharienne ? Karine Prévoteau (Docteure – IRCAV, Université de Paris 3) :

Repenser l’étude des publics du cinéma : pour un renouvellement des approches méthodologiques dans une perspective pluridisciplinaire - Le cas du contexte tunisien Ghofrane Ghariani (Docteure - IRCAV, Université de Paris 3)

17h-17h15

Conclusions

Pot de Clôture

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Colloque-Activites-et-pratiques.html