Accueil du site > Actualités > Soutenances de thèses > Cadrage informatif du conflit armé en Colombie par les journaux télévisés nationaux. Informations médiatiques et pratiques de communication de guerre

Soutenances de thèses

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

SERRANO Yeni : Cadrage informatif du conflit armé en Colombie par les journaux télévisés nationaux. Informations médiatiques et pratiques de communication de guerre

Thèse de doctorat en sciences de la communication et des médias à l’université de Genève. Soutenance : le vendredi 1er octobre à l’Université de Genève (Uni Mail - Bd du Pont-d’Arve 40, 1205 Genève), Salle M2160 - 14h.
Jury : Annik DUBIED, Université de Genève, Aline HELG, Université de Genève, Thierry LANCIEN, Université Michel de Montaigne – Bordeaux 3, Marcelo OLARREAGA, Université de Genève (président du jury), Philippe VIALLON, Université de Genève (directeur de thèse).

Cette thèse analyse le cadrage avec lequel les journaux télévisés en Colombie informent à propos du conflit armé interne. Plus concrètement, la question s’est posée de savoir comment les journaux télévisés nationaux parlent du conflit armé, comment ce conflit est-il nommé, comment sont présentés les acteurs armés et leurs actions et quel traitement médiatique reçoivent les victimes du conflit. En d’autres termes, quelle « lecture » du conflit est proposée aux Colombien-ne-s par ces médias d’information télévisée. Pour répondre à ces questions, cette recherche a pris en considération non seulement les contraintes médiatiques (comme les exigences de rentabilité ou la concurrence entre différents médias) et les contraintes journalistiques (relations avec les sources, les propriétaires et les directeurs des médias ainsi que le format et la ligne éditoriale), mais également les pratiques de communication de guerre des acteurs armés qui instrumentalisent les médias pour atteindre leurs objectifs militaires. Les résultats montrent que les sources journalistiques, notamment les acteurs armés, ayant plus d’accès aux médias tentent d’imposer leur lecture interprétative de la réalité du conflit. Cette lecture du conflit résulte de la diffusion des discours légitimateurs conçus dans le cadre de leurs opérations psychologiques (communications favorables aux objectifs stratégiques, propagande, censure, etc.). Toutefois, les journalistes colombiens prônent et défendent l’exercice d’un journalisme « objectif » garantissant la fonction démocratique qu’ils attribuent à leur travail. Alors que certaines règles définissant l’objectivité de l’information, telles que la pluralité de sources, la neutralité, l’impartialité et l’équilibre sont transgressées, d’autres telles que la factualité et la distanciation énonciative sont respectées de façon à produire des discours en apparence objectifs. En conséquence, les discours d’information contribuent à légitimer la violence politique armée exercée par les acteurs les plus visibles.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Cadrage-informatif-du-conflit-arme.html

Autres soutenances

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10