Accueil du site > Actualités > Soutenances de thèses > Analyser les opinions politiques sur Internet. Enjeux théoriques et défis méthodologiques

Soutenances de thèses

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Julien BOYADJIAN : Analyser les opinions politiques sur Internet. Enjeux théoriques et défis méthodologiques

Thèse de doctorat en science politique (Université Montpellier I). Soutenance le jeudi 23 octobre à 14 heures, à la Faculté de Droit et Science politique de l’Université Montpellier I, 39, rue de l’université, 34060 Montpellier, en salle des Actes.

Membres du jury :
Dominique CARDON, Professeur associé à l’Université Paris-Est
Jean-Yves DORMAGEN, Professeur à l’Université Montpellier 1 (directeur de thèse)
Daniel GAXIE, Professeur à l’Université Paris 1 (rapporteur)
Fabienne GREFFET, Maître de conférences à l’Université de Lorraine
Patrick LEHINGUE, Professeur à l’Université de Picardie (rapporteur)
Éric SAVARESE, Professeur à l’Université Montpellier 1

Résumé
Les milliers de messages publiés quotidiennement sur internet constituent autant d’indices de pratiques, d’attitudes et d’opinions exprimées sur de nombreux sujets, dont la politique. Ces messages peuvent être appréhendés comme un véritable matériau d’analyse du monde social. Ils présentent néanmoins une certaine spécificité par rapport à d’autres types de données : ils ne sont pas générés par et pour un protocole de recherche. De ce fait, le chercheur ignore bien souvent les propriétés sociologiques de leurs auteurs. Afin de pouvoir situer ces auteurs dans le monde social << réel >>, nous avons construit notre propre dispositif méthodologique de panélisation d’une population d’inscrits au réseau social Twitter. Les données générées par notre dispositif nous ont permis d’observer que, bien que politisés et fortement dotés en capitaux culturels, les individus publiant des messages politiques ne le font que de façon très intermittente. Le niveau de production de messages politiques sur Twitter est en fait corrélé au niveau d’activité du champ de production de l’information et de l’opinion. On proposera alors d’appréhender Twitter comme un observatoire du marché des opinions politiques.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Analyser-les-opinions-politiques.html